Des mois que je ne me suis pas replongée dans la réalisation de cosmétiques! Il était grand temps d’y remédier!

Je vais donc partager avec vous ma dernière recette de lait que j’ai réalisé, avec une variante ultra simple pour vous faciliter la vie!

cosmetique-naturel

Comme je l’ai dit précédemment (ou pas!), j’ai tenu 2 autres blogs avant celui-ci.

Le dernier en date s’appelait « Fait De Mailles » et regroupait tous mes travaux autour de la laine. Mais mon tout premier, baptisé « juju tambouille », était mon carnet virtuel de recettes « homemade », plus ou moins réussies^^.

recette cosmétiques naturels
gel douche, dentifrice, crème…quelques uns des cosmétiques que j’ai réalisé.

C’était une période d’expérimentation totale et qui dit expériences dit, tests d’actifs à gogo, recettes à rallonge, trucs pas forcément naturels au fond mais-on-s’en-fout-c’est-nouveau! Aujourd’hui, je m’attache beaucoup plus à aller vers la simplicité et me tourner vers des matières premières dont je comprends l’origine…(même si l’appel des nouveautés est parfois tentant…j’avoue!)

Je ne sais même plus à quand remonte ma dernière préparation pour le visage. Je me suis contentée pendant des mois d’appliquer uniquement…de l’huile, accompagnée d’un « pchiittt » d’hydrolat quand l’envie me prenait!
J’ai donc repris doucement le chemin des « tambouilles » et, tant qu’à faire, autant partager quelques petits trucs avec vous, si ça peut servir! Alors, on se sert un petit thé et c’est parti!

the

Pour remettre le pied à l’étrier (ou la main sur le fouet…mais cette expression est moins connue!), je suis partie d’un constat : l’état de ma peau !!

  • C’est une peau mixte (la vraie de vraie, avec des zones hyper grasses et d’autres hyper sèches),
  • C’est une peau à problèmes (aaaaaaaahhhhh je repense à mon adolescence où je faisais ma belle avec une peau super lisse pendant que d’autres galéraient avec leur acné. Et bien oui, la roue tourne…).

Et on a beau me dire que « NON mais attends Julie, 30 ans passé (…) c’est jeune » (ce qui est vrai en soit hein), ma peau, elle, me dit « NON mais attends Julie, 30 ans passé c’est…plus 20 ans! ». Et là, force est de constater que…c’est vrai!

Pour ne pas trop me compliquer la vie pour cette reprise d’activité (youhou!), je suis partie sur une recette assez simple et rapide à réaliser : un lait.

Mais avant toute chose, un petit rappel :


Une crème (ou lait) est normalement constituée de :

  • Une phase dite aqueuse (eau, hydrolat, infusion,…)
  • Une phase dite huileuse (huiles et beurres végétaux, cires,…)
  • Un émulsifiant et/ou co-émulsifiant (c’est lui qui va « lier » les 2 phases précédentes et faire en sorte qu’elles ne se séparent plus une fois mélangées et qui va donner la texture de l’émulsion : le principe de notre mayonnaise!)
  • Un conservateur (INDISPENSABLE en présence d’une phase aqueuse. Certaines huiles essentielles peuvent toutefois occuper cette fonction mais personnellement, je sécurise toujours mes préparations)
  • Des actifs (pas obligatoires évidemment, les matières 1ères utilisées, si bien choisies, font office d’actifs également. Mais sinon il en existe une multitude : anti-âge, hydratant, remodelant, anti-tout, beaucoup-de-rien…une vraie jungle!).

A ne pas confondre avec le baume qui, lui, ne contient pas de phase aqueuse!


Ma recette

Donc, en me basant sur mon type de peau, j’ai opté pour les ingrédients suivants afin d’obtenir un soin hydratant, traitant et nourrissant (ouais, ouais, tout ça!) :

ingredients_lait_visage
Tout le matériel nécessaire!

Phase aqueuse :

  • 61.2% hydrolat de patchouli : pour son parfum déjà, je suis totalement fan! Et surtout parce qu’il est adapté aux peaux acnéiques de par ses propriétés assainissantes.
  • 10% gel d’aloe vera : c’est un produit qui peut se suffire à lui-même tellement il est polyvalent. Ici, je l’ai utilisé pour son pouvoir hydratant et purifiant surtout. Avec son petit effet tenseur, l’année de plus que je viens de prendre ne se verra même pas! Et en plus, sa texture gel va améliorer la tenue de mon lait.

Phase huileuse :

  • 5% huile végétale de calophylle inophyle : très efficace sur les peaux à problèmes de par ses propriétés désinfectantes et cicatrisantes.
  • 3% huile végétale de son de riz : j’adore cette huile, autant en cosmétiques qu’en savonnerie. Je l’ai couplée à l’huile de calophylle car c’est une huile « sèche », c’est-à-dire qu’elle va pénétrer facilement dans la peau. Et en plus elle protège des agressions comme la pollution et les UV : et à jouer au beach volley sous le cagnard, je peux vous assurer que ma peau a pris cher (mon bronzage aussi d’ailleurs…vive le bronzage agricole!!)
  • 10% « dry touch » : c’est un agent de toucher d’origine végétale (sur une base d’huile de coco et d’huile de palme. Je préfère le préciser pour les personnes réfractaires à l’huile de palme »). Je l’utilise pour son toucher très sec : il ne laisse aucun film gras et n’est pas comédogène. Je le substitue à un dosage d’huile végétale pour alléger la formule et apporter un meilleur glissant. Mais il est tout à fait possible de le remplacer par une autre huile végétale adaptée à votre type de peau.
  • 8% émulsifiant « Emul minute » : c’est cet ingrédient qui va permettre de former l’émulsion entre la phase huileuse et la phase aqueuse, et surtout permettre de ne pas séparer ces 2 phases dans le temps. C’est un émulsifiant d’origine végétale (à partir de l’huile de ricin et de palme). Il s’utilise à froid et doit être incorporé en phase huileuse. Il donne des formules nourrissantes. Mais vous verrez plus loin qu’on peut s’en passer!

Actifs et Conservateur :

  • 2% mélange huiles essentielles palmarosa- bois de rose-tea tree : très clairement, je les ai incorporées dans le but de traiter l’acné. Bon alors évidemment, à utiliser AVEC PRÉCAUTION les huiles essentielles. renseignez-vous au préalable sur leur utilisation qui n’est pas sans danger, loin de là donc…ACHTUNG!!!(attention quoi!)
  • 0.8% cosgard : c’est un conservateur synthétique celui-là mais agréé par Écocert. Je l’ai utilisé pour la simple et bonne raison que c’est le seul que j’ai en ma possession actuellement!

recette lait visage

Mode opératoire

  1. Avant toute chose, on NETTOIE et DÉSINFECTE, mains, ustensiles, contenants, plan de travail…tout ce qui va être en contact avec la préparation. Je vous rappelle qu’on l’applique sur le visage donc on ne prépare pas sa crème en même temps que la sauce tomate des pâtes du repas du soir!!!
  2. Dans un récipient, verser tous les ingrédients de la phase huileuse (ici, les huiles végétales de calophylle et de son de riz, le « dry touch » ainsi que l’émulsifiant »Emul minute »).
  3. Dans un autre récipient, verser tous les ingrédients de la phase aqueuse (ici, gel d’aloé et hydrolat de patchouli)
  4. Verser doucement, petit à petit, la phase aqueuse dans la phase huileuse en fouettant énergiquement ou en trichant comme moi^^, en utilisant un mixer à cappuccino!
  5. Une fois l’émulsion prise, intégrer les actifs (ici, huiles essentielles), puis le conservateur (ici cosgard), en mélangeant bien entre chaque ajout.

Et voilà!! On obtient une texture assez riche malgré la fluidité du produit mais c’est cet émulsifiant qui veut ça.

recette lait visage

 

Variante simplissime : le biphasé

Mais comme promis, je vous montre qu’on peut faire encore plus simple : une phase huileuse, une phase aqueuse et c’est tout!

recette sérum visage

  1. Dans un récipient verser 30g d’huile végétale ou un mélange adapté à votre type de peau (ici, j’ai utilisé l’huile de son de riz, de calophylle et d’amande douce).
  2. Dans un second récipient, peser la phase aqueuse : eau, hydrolat, gel ou un mélange, additionnée d’un conservateur si cette dernière n’en contient pas (vous référer au dosage indiqué sur le conservateur).On calculera le dosage du conservateur uniquement sur la phase aqueuse, soit sur 70g.
  3. Verser les 2 phases dans votre contenant.

Et voilà, c’est tout!

recette sérum visage

Vous pouvez y ajouter une ou plusieurs huiles essentielles mais SI ET SEULEMENT SI (ça me rappelle mes cours de math au lycée!), vous vous êtes suffisamment renseigné sur leurs propriétés et sur l’usage en général des huiles essentielles (oui, devoirs à la maison…Il n’y a pas d’âge!).

Certaines huiles essentielles peuvent être photosensibilisantes, d’autres peuvent être très irritantes à bas dosage,…Bref, on ne les utilise pas comme simples fragrances, au pifomètre…On respecter les dosages et les précautions d’usage!!!!! Et dans ce cas, il vous faudra ajuster votre recette en conséquence et diminuer le pourcentage de phase huileuse ou aqueuse, à vous de voir.

On obtient une texture gélifiée, non grasse et qui pénètre très rapidement, un régal!

recette sérum visage

Sans émulsifiant, les 2 phases auront tendance à se séparer. Pas de problème, il vous suffira de secouer votre flacon pour mélanger la préparation avant chaque utilisation! Personnellement, je laisse la préparation au frigo pour un effet « glaçon ».

 

Où trouver les ingrédients?

Vous pourrez trouver certains ingrédients, comme les huiles essentielles ou les huiles végétales par exemple, en pharmacie, magasins spécialisés, herboristeries,…
Il existe sur le net, une multitude de boutiques qui vendent des matières premières, chacune ayant sa petite spécialité.

Mais, honnêtement, quand on débute (ou pas d’ailleurs!), il y a une boutique incontournable sur le net, c’est Aroma-zone.
On y trouve tout le nécessaire pour réaliser ses propres cosmétiques à un bon rapport qualité-prix. Ils proposent des petits formats, très pratiques pour tester ou éviter d’acheter de trop grands volumes (surtout quand on débute! Si je vous disais le volume des produits que j’ai dû jeter faute d’utilisation…). J’en parle car j’ai parrainé une amie récemment qui s’est régalée à faire sa première tambouille!

Voilà, j’espère que ça inspirera les non initiés(es), je sais que certains passent par là 😉

Soin visage : lait ou sérum, même combat
Étiqueté avec :    

2 pesnées sur “Soin visage : lait ou sérum, même combat

  • 10 octobre 2016 à 23:09
    Permalien

    hello,
    Je commence à m’initer et je vais aussi sur Aroma zone. Je m’étais concoctée un démaquillant qui me plaisait bien pourtant je manque un peu de temps et lire ton article m’a donné envie de m’y remettre. Merci 🙂

    Répondre
    • 12 octobre 2016 à 18:17
      Permalien

      Bonjour nanou!
      Ton message me fait extrêmement plaisir et je suis ravie si j’ai pu t’aider à te motiver!! J’avoue que je dois me faire violence aussi parfois!
      Merci de ta visite!

      Répondre

Laissez une trace de votre passage, ça fait toujours plaisir!

%d blogueurs aiment cette page :